Quels sont-ils ?

Le miel. Les abeilles butineuses vont récolter le nectar (substance sucrée produite par les fleurs) et le miellat (liquide composés d’excretions que certains insectes s’étant nourris de sève laissent sur les végétaux). Elles diluent le nectar avec leur salive et leurs sécrétions glandulaire, et le ramènent à la ruche, où il passe d’abeilles en abeilles, ce qui l’enrichit en enzymes et modifie sa composition chimique. Ce miel est alors déposé dans les alvéoles que les abeilles maçonnes auront construit, où sa teneur en eau est réduite par l’action des abeilles ventileuses. Une fois la cellule pleine et le miel mûri, les abeilles bouchent les alvéoles avec de la cire, pour pouvoir le conserver, car le miel constituera leur nourriture pour l’hiver. Le miellat est stocké de la même manière pour donner un miel particulier. 

C’est pour cette raison qu’il vaut mieux acheter du miel de printemps (bio et local si possible), car prélever dans les ruches le miel à l’automne prive littéralement les abeilles de leur nourriture pour l’hiver. Les apiculteurs pratiquant ce genre de récolte le remplacent alors par des sirops de glucose, fructose, etc. qui affaiblissent le système immunitaire des abeilles, et participe au déclin de leurs populations. En revanche, au printemps, les abeilles ont déjà consommé ce dont elles ont eu besoin pendant l’hiver, et le miel restant dans la ruche peut-être d’une certaine manière considéré comme étant en excès : elles pourront alors le remplacer rapidement, et cela ne leur sera pas trop dommageable.

Le pollen est la semence mâle de la fleur, dont l’abeille transporte les grains des fleurs mâles aux fleurs femelles, sous forme de pelotes grâce à leurs pattes arrières, ce qui permet la pollinisation et la reproduction des végétaux. Le pollen est ramené par les butineuses dans la ruche afin de nourrir les larves, et permettre à la colonie de se reproduire. Au passage, elles y ajoutent des nutriments et des enzymes. Le pollen est également nécessaire à la croissance des jeunes abeilles. Elles le stockent également dans des alvéoles.

La propolis est un enduit que les abeilles fabriquent à partir de diverses résines qu’elles récoltent sur les bourgeons et l’écorce des arbres. Elles mélangent ces résines à leurs sécrétions salivaires, à de la cire et à un peu de pollen, puis en tapissent l’intérieur de la ruche pour en garantir l’étanchéité, l’asepsie et la rigidité.

La gelée royale est sécrétée par les abeilles ouvrières pour nourrir les larves au premier stade de leur développement, et la reine pendant toute son existence.

 

Quels sont leurs bienfaits ?

Le miel

Le miel est un aliment très énergétique, grâce à son sucre facilement assimilable. Le miel contient environ 80% de glucides. Les miels possédant les index glycémiques les moins élevés sont le miel d’acacia (de 32 à 53) et le miel de châtaigner (55-60). Le plus dur est de ne pas en abuser ! D’autant plus qu’il est acidifiant pour le corps.

Le miel en général favorise l’absorption du calcium et du magnésium ainsi que le taux sanguin d’hémoglobine, et a des propriétés antiseptiques (il contient de l’acide formique, de l’eau oxygénée, plus d’autres agents propres à chaque type de fleurs butinées), cicatrisantes, anti-inflammatoires et stimulantes. Il aide donc le système immunitaire.

A prendre pendant l’hiver, 1 cuillerée à soupe par jour. L’idéal étant de le consommer seul, car il se marie mal avec les autres aliments, surtout ceux contenant des protéines le faisant stagner dans l’estomac, car il fermente vite.

Sur une plaie, coupure ou brûlure, il réduit le risque d’infection et nettoie la zone (il est stérile et antibactérien de part sa composition et son pH acide), apporte des minéraux pour la régénération et aide à la cicatrisation. L’eau contenue dans le miel évite la déshydratation de la plaie. Enfin, il calme la douleur. Une compresse de miel sur une plaie est à changer toutes les 24h.

Attention à bien choisir du miel local et bio, pour éviter de trouver divers additifs néfastes dedans.

Attention, le miel est déconseillé aux enfants de moins de 1 an à cause d’un risque potentiel de botulisme. En cas de diabète, prendre la cuillerée à soupe le matin avant un effort physique.

Propriétés de quelques miels, le miel n’étant, en aucun cas, un médicament. Plus le miel est ambré, plus il est riche en polyphénols (antioxydants) :

Accacia : Anti-douleurs digestives, anti-constipation, antalgique.

Châtaigner : Antiseptique et tonifiant, bon pour la circulation.

Lavande : Antiseptique respiratoire et cutané, anti-toux, anti-grippe, relaxant.

Oranger : Induit le sommeil.

Romarin : Sédatif, antiseptique, bénéfique et tonifiant pour le foie.

Sapin : Antiseptique respiratoire, induit le sommeil.

Thym : Antiseptique, anti-inflammatoire, expectorant, apaise les troubles des règles. A privilégier pour les plaies et petites brûlures, en y ajoutant éventuellement 2 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse. 

Fleurs : Prévention du rhume des foins, vitalisant.

Manuka : Antiseptique puissant, cicatrisant. Mais ce miel est récolté en Nouvelle-Zélande, donc a une empreinte carbone trop importante.

 => Pour parrainer une ruche, et contribuer à la sauvegarde des abeilles, je vous suggère de consulter ce site : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/

=> Pour commander du miel français, je recommande le site suivant : www.miel-paris.com

Le pollen

Le pollen contient des vitamines (en particulier B et E), antioxydants, minéraux, oligo-éléments, 27 acides aminés, lactoferments, polyphénols, protéines, glucose et fibres. Bref, tous les éléments nécessaire à la santé, souvent absent des aliments modernes raffinés ou industriels.

Il est donc parfait pour se revitaliser et se reminéraliser, stimuler ses défenses immunitaires (notamment en contribuant à garantir l’intégrité de la muqueuse intestinale, aidant ainsi les cellules immunitaires sous-jacentes, et créant une barrière par la sécrétion de mucus), freiner le vieillissement, nourrir le microbiote (et l’enrichir : il est riche en lactobacilles et bifidobactéries provenant de l’estomac des abeilles), réguler les fonctions intestinales. Il peut même améliorer la qualité de l’ovulation chez la femme, l’endurance chez les sportifs et aider à lutter contre l’anémie et l’inflammation des tissus pulmonaires.

Sa richesse en protéines végétales facilement assimilables (25 à 30%) le rend de plus intéressant pour les végétariens ou végétaliens.

Un pigment antioxydant, la rutine, aide à renforcer les vaisseaux sanguins et à éviter les problèmes circulatoires. 

Le consommer de préférence frais (ou congelé juste après la récolte car le pollen sec, qui est légèrement chauffé à 38-40°C ne contient quasiment plus de lacto-ferments, d’enzymes, ni d’antioxydants), en cure de 5 à 6 semaines à l’automne et au printemps (1 cuillerée à soupe par jour). Il peut être décongelé et recongelé sans danger car sa composition en eau est très faible (environ 15%) ce qui fait qu’il ne gèle pas.

On peut le manger seul, ou associé à des fruits par exemple (il existe une synergie entre fruits et pollen, qui augmente les effets de ce dernier).

NB : Un autre type de pollen, dit « anémophile », est transporté des fleurs mâles aux fleurs femelles par le vent. C’est le pollen responsable des allergies saisonnières. Consommer du pollen de la ruche pourrait aider à lutter contre ces allergies.

 Voici les propriétés particulières à quelques pollens :

Pollen de ciste : riche en lactoferments (lactobacillus), en caroténoïdes (5x plus que la carotte), en vitamines du groupe B et E notamment, il sera un allié pour une bonne régénération intestinale, une bonne immunité, et une bonne vitalité physique et intellectuelle. Les sportifs en période d’entrainement, dont les intestins subissent une ischémie/reperfusion sanguine répétée créatrice de radicaux libres traumatisants pour la barrière intestinale, bénéficieront de sa richesse en glutamine, en zinc et en arginine. De plus, grâce aux substances telles que les flavonoïdes, le pollen cru de ciste facilite l’absorption du calcium dans l’organisme.

Pollen de châtaigner : riche notamment en antioxydants (10x plus que le raisin, 15 à 20 grammes de pollen cru de châtaignier sont équivalents à 900 grammes de brocoli ou à 6 tasses de thé vert), vit B9, fer, sélénium, il aide à réduire l’inflammation, le stress, et à protéger ses cellules et son système cardio-vasculaire, nerveux et neuronal. Pour les sportifs, il sera parfait après une épreuve exigeante, de part sa richesse en protéines et notamment en leucine, qui est stimulateur de l’anabolisme protéique favorable au processus de réparation. La prise conjointe de propolis diminuera les phénomènes inflammatoires et favorisera la récupération.

Pollen de saule : sa teneur importante en vit B, C, E, protéines, zinc et sélénium en font un allié de la vitalité, de la protection de l’organisme contre les agressions du temps et aux carences en nutriments de l’alimentation moderne trop raffinée.

On trouve également du pollen de saule fruitier, qui contient des pigments (lutéine et zéaxanthine) aidant à prévenir les effets néfastes du vieillissement de l’oeil et de la rétine.

Pollen mille fleurs : énergie et réduction de la fatigue.

Pollen d’aubépine : effet bénéfique sur le système cardio-vasculaire. Aide à réduire les dépôts graisseux sur les parois des artères, et donc à lutter contre l’hypertension.

Pollen de cerisier : effets bénéfiques sur les cheveux, les ongles et la peau, le vieillissement et l’immunité.

Pollen de bruyère : riche en fibres, potassium et flavonoïdes. Participe à détoxifier le corps et en particulier les reins et le système urinaire, il améliore également la mémoire et les fonctions thyroïdiennes, et soutient la fabrication osseuse.

Pollen de prunier : contient des nutriments bénéfiques à l’estomac, à la vésicule biliaire et au foie. Il stimule la mémoire et la concentration, et augmente la résistance à l’effort.

=> Pour commander du pollen frais français, je recommande le site suivant : www.miel-paris.com

 

La propolis

Grace à sa teneur en flavonoïdes, la propolis a des vertus antiseptiques, antibactériennes, et antioxydantes. Elle est aussi riche en huiles essentielles, en vitamines A et B, en silice, en fer et en zinc.

Elle sera donc parfaite pour aider l’énergie vitale du corps et stimuler l’immunité (augmente la capacité de destruction des macrophages – les cellules nettoyeuse de l’organisme – contre divers éléments pathogènes, stimule les natural killers contre les cellules infectées ou tumorales, stimule la production d’anticorps), fluidifie les sécrétions pulmonaires et ORL, apaise la douleur en cas de maux de gorge ou de dents grâce à son action anti-inflammatoire, aide à nettoyer la sphère uro-génitale en cas d’infection urinaire. Cette action anti-inflammatoire sera aussi utile en cas d’asthme, menant à une amélioration des fonctions ventilatoires.

Dans les cas de phénomènes allergiques avec emballement du sytème immunitaire, elle inhibe la libération d’histamine.

A prendre en cure de 3 à 4 semaines (par exemple : propolis brune de peuplier « Aristée »).

Attention, avant une chimiothérapie, à prendre uniquement sur conseil médical.

 

La gelée royale

Aussi appelée lait des abeilles, les gelée royale contient des sucres, des protéines, du gras, des minéraux, des vitamines et des oligo-éléments. En complément alimentaire, la gelée royale est utilisée pour fortifier l’organisme, réduire les symptômes de la ménopause, la fatigue physique et intellectuelle, le stress, mais aussi pour renforcer l’immunité (active la production de globules blancs). 

En fonction du mal à soulager, la dose de gelée royale recommandée varie (de 1 à 5 cuillerée à café par jour). Parce qu’elle a un fort potentiel allergène, il est conseillé de consommer d’abord une faible dose, puis de l’augmenter si tout va bien. 

Par contre, son usage n’est pas recommandé chez les femmes enceintes, et est contre indiqué pendant une chimiothérapie et en cas de cancer, car elle contient des hormones de croissance qui pourraient stimuler la prolifération des cellules cancéreuses.

 

 

Sources : ISUPNAT. Sites « Secrets de miel », « passeport santé », « www.ouatera.com », « topsanté », « www.pollenergie.fr », « www.abeille-heureuse.fr », www.miel-paris.com,  . www.untoitpourlesabeilles.fr

 

Avertissement : ce document n’est pas une ordonnance. Les conseils et compléments alimentaires proposés ne peuvent en aucun cas se substituer à un traitement ou suivi médical en cours. Aucun traitement médical ne peut être suspendu sans la consultation et la décision du médecin qui seul est habilité à faire un diagnostic. En effet, si votre Docteur en médecine vous a prescrit précédemment des médicaments ou des soins, lui seul est habilité à modifier son ordonnance.

 

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib